Darkest Teen Wolf, c'est la suite de la série du même nom.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Age : 29

|Identity|
Lieu d'Habitation: Quartier Sud
Relations:
MessageSujet: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Jeu 4 Oct - 22:00


Daisy Vaughan

no more dreaming of the dead as if death itself was undone. no more calling like a crow for a boy, for a body in the garden.


Nom : Vaughan
Prénom : Daisy
Âge : 29 ans
Situation familiale : Célibataire
Orientation sexuelle : Les gens avant les genres (Pansexuelle)
Particularités : Pratique du krav maga - Secouriste - Sujette aux terreurs nocturnes - Parle la langue des signes - Père druide et mère louve alpha.
Groupe : Banshee
Avatar : Alicia Vikander

Caractère

Si vous souhaitez que je vous décrive mon caractère, cela risque d'être long. Mais si vous y tenez, on va commencer par les traits prédominants, ce sont de toute façon, les plus récurrents. Le premier, c'était le préféré de mes parents.  Il paraît que j'ai une loyauté un peu extrême, menant souvent à la dévotion. Beaucoup disent que la dévotion, c'est malsain, mais pas à mes yeux. Une meute, c'est une famille, une union sacrée entre tous les membres qui la compose. C'est quelque chose de primordial et être dévouée à ceux qu' on aime et à qui on confierait son existence, je n'ai jamais vu ça comme un mal. Mais c'est sans doute lié au fait que je suis, parait-il, maternelle. Parfois un peu trop, à la limite surprotectrice. Là encore, je n'ai jamais vu le mal de protéger et de materner les siens. Mais c'est peut être étouffant pour certains, allez savoir... Il faut dire que j'ai tendance à voir des qualités,  là où d'autres y verraient des défauts...C'est peut être pour ça que ma mère, qui était aussi mon alpha, avait tendance à dire que j'arrivais naturellement à désamorcer des situations de conflits. Mais à l'époque j'étais adolescente, c'était peut être aussi lié au fait que ma jeunesse n'était pas perçue comme une menace et que du coup, en cas de conflits, on ne voulait pas me blesser et les membres s'apaisaient d'eux même. Quoiqu'il est vrai que même enfant maintenant, sur le terrain, j'arrive facilement à calmer les esprits en cas de tension. Mais là encore, c'est peut-être aussi mon métier qui inspire confiance. Enfant, j'étais trop naïve. La vie s'est efforcée ensuite de me donner assez de claques dans la tronche pour que je finisse par comprendre que l'excès de confiance est dangereux. Et du coup, je suis devenue du genre méfiante. Méfiante, mais avec la foi en l'humanité. Enfin ppour une partie de l'humanité, parce qu'il y en a une autre en qui je n'accorderais même pas un soupçon de confiance : les chasseurs. Et puis j'ai toujours été du genre casse-cou. Et ça, ça ne s'est pas forcément apaisé. Pour preuve, je fais même un métier qui me fais courir dans les rues pour aider des gens qui parfois ne semblent pas motivés à être aidés. Comment croyez-vous que j'ai pu être attaquée par un alpha adversaire à la meute de ma mère, alors que les membres de ma meute veillaient sur moi? Ma tendance à aller au devant du danger. Quand on grandit dans une meute bienveillante et avec un père druide émissaire, on a souvent le risque de virer bisounours. Et c'est pour ça que la vie, dans toute sa cruauté, a bien pris soin de me ramener dans le chemin du réalisme. Et pas le chemin le plus fleuri... Là où mon père prônait que la violence était inutile, je crois davantage désormais que seule la violence gratuite est inutile, mais que la violence pour la survie, la sienne ou celle de ceux auquel on tient, est parfois un mal nécessaire. Le massacre de la meute m'a endurcie. Je n'ai jamais été une vraie surdouée, dans le sens où je ne saurais pas faire l'extraction d'une racine carrée de tête, mais j'ai ce qu' on appelle une intelligence intuitive. Et si on pouvait la quantifier, c'est dans ce domaine là que je suis surdouée. Je réagis vite face aux situations de danger ou inconfortables, et je trouve une stratégie pour m'en sortir. Faut dire que comme je suis du genre casse-cou, j'ai sans doute développé ça pour mon propre bien. En matière de survie, on est jamais mieux servi que par soi-même. Et puis, j'apprends vite. Quand on est la seule survivante de sa meute à l' âge de 16 ans, apprendre vite est une nécessité absolue. Sans ça, je serais déjà morte. Mais la perte de la meute m'a changée. J'ai gardé un traumatisme, une blessure jamais refermée. Je suis sujettes au terreurs nocturnes et j'ai peur des chasseurs. Mais là encore, je gère ma peur à ma façon. Certains gèrent la peur en restant figés, moi je suis plus de celles qui vont au devant de la peur et qui réagit à cette peur par l'agressivité. Dans la vie, si on veut s'en sortir, il fautoujours agir, c'est l'inaction qui mène à la mort. Et je reste profondément liée et attachée aux loups. Mon amour pour eux n'a fait que grandir et j'ai développé une fierté pour ma nature de banshee. Même si je n'ai jamais pu être une louve comme ma mère, sans doute lié au fait que mes gènes de banshee faisaient immunité et comme un bouclier génétique, une partie de ma famille était des loups. Je ne renierais jamais ma famille et cette partie de mon identité. Etre une créature surnaturelle ne fait pas de moi quelqu'un de différent, ça me rend spéciale. Toute créature surnaturelle est un cadeau de Mère Nature qu' il faut protéger. Mais n' allez pas croire que ma nature protectrice me rend inoffensive. J'ai déjà trop perdu et maintenant, je serais capable de tout pour protéger les miens. Du pire, si il le faut. On ne survit pas sans perdre un peu de soi-même.



Histoire


Tout les contes de fées commencent par « il était une fois » et se termine par « ils eurent beaucoup d'enfants ». Malheureusement ma vie a beau être peuplée de créatures mythiques, elle est loin d' être un conte de fée. Je suis née à Swansea au Pays de Galles. Swansea ou littéralement "la mer des cygnes". Ironique pour une fille de druide. A moins que mon père ait choisit de vivre dans cette ville en connaissance de causes....il a toujours aimé les signes symboliques. Les signes et être à l'écoute des autres. Je suis née avant terme de deux semaines et ma mère, une louve alpha, n'a pas eu le temps d' atteindre l'hôpital. Je suis née le 5 septembre 1989 sur la route, dans la voiture de mes parents, garée à côté d'un jardin rempli de marguerites. Je vous laisse deviner l'origine de mon prénom Daisy. Non ce n'est pas liée au canard de Disney. Je le précise, car c'était un peu la blague récurrente de mon demi-frère aîné. Parce que oui, j'avais un demi-frère dans le sens purement légal du terme, car à mes yeux c'était mon frère tout entier. Je ne visualise pas cette notion de "demi" dans la fraternité. Soit on aime totalement, soit pas du tout. Mais on n'aime pas à moitié. Alors pour moi, Taron était mon frère tout entier. Et ce même si c'était le fils de ma mère et de son défunt premier mari. Mes parents s'étaient rencontrés 5 ans avec ma naissance. Au départ, mon père était juste un médecin urgentiste dans l' hôpital de la ville. Et puis il a rencontré Antonia. Une galloise,louve alpha d'une meute auparavant située à la sortie de Cardiff, mais qui venait d' être mutée au sein de l'hôpital. Elle était chirurgienne cardio-thoracique. Oui ça doit être pour ça que je dois faire mon métier actuel, j'ai la médecine dans le sang. Mes parents se sont donc rencontrés et au départ, mon père avait juste accepté de devenir son émissaire. Ma mère était protectrice, aimante, prônant la paix avec les autres meutes et mon père adorait son fils, mon frère Lloyd. Rapidement, mon père et elle tombèrent amoureux et finirent par se marier. Puis ensuite, vint ma venue au monde, agrandissant la famille et la meute. J'étais la fille de l' alpha au sein de la meute et tous les loups qui la composaient prenaient soin de moi. Si au début, ils furent surpris que je ne sois pas une louve comme ma mère, mon père trouva rapidement la réponse. Etant donné qu'il était le fils d'une banshee, j'avais les gènes comme ma grand-mère et une banshee étant immunisée à la morsure d'un loup, mes gènes devaient faire comme un bouclier génétique naturel et expliquait que je sois humaine. Ce qui n'a pas changé au sein de la meute, le fait que j' étais aimée,  choyée et heureuse. Et c'est au sein de cet environnement protecteur et sain que j'ai grandi. Mon père m' initiait au druidisme, prévoyant que je prenne un jour sa relève en tant qu'émissaire, et les loups de la meute m' apprenaient à me défendre. L'un des loups était dans les forces de l'ordre et j'appris assez tôt le krav maga. Mon père n'aimait pas spécialement l' idée que je sache me battre, il était profondément pacifiste. Mais maman avait tenu a ce que ses bêtas m' enseignent l' auto-défense et le maniement des armes, blanches et à feu. Elle disait qu'en tant que fille humaine de l' alpha, j'avais une cible sur le front et dans le dos, et que ma nature casse-cou n' était pas pour aider dans ma survie. A croire qu'elle avait du avoir un rêve prémonitoire, parce que lorsque j'avais 12 ans, je fus attaquée par un alpha mâle. Un rival de la meute de maman qui voulait faire de moi une louve et sa bêta.J' étais humaine, mais il ignorait les gènes de banshee, et avait dû se dire qu'en me mordant et en me transformant il réussirait là où ma mère avait échouée de manière naturelle. Je ne me souviens plus de l' attaque, ni de mon passage à l' hôpital. Je ne me souviens même pas des premiers jours qui ont suivi mon réveil. Une amnésie traumatique chargée de me protéger des souvenirs douloureux à ce qu'il paraît. Je me souviens seulement de mon retour au foyer. Les membres de la meute se relayaient pour veiller à mon chevet. Et je me souviens de l'air inquiet de mes parents et de mon frère, qui culpabilisait de ne pas m'avoir accompagnée ce jour là. Pourquoi faire? Il aurait été sans doute attaqué lui aussi. Et puis j'étais en vie. J' étais immunisée et si la morsure n'avait pas fait de moi une louve, elle avait fait de moi une banshee. Mon père continua son enseignement druidique tout en sachant que je ne deviendrais jamais émissaire. Mais son enseignement était là pour m'aider. Il m' apprenait ce qu' il savait, accentuant ses cours sur la partie sur les banhees. Mais tous les cours théoriques du monde ne peuvent aider quand les pouvoirs apparaissent. Quand on sent la mort sur une personne, quand les voix se font entendre, quand les nuits sont hantées par la mort. J' étais toujours vivante, mais j' étais désormais liée à jamais à la mort. C'est une sensation que seule une autre banshee peut comprendre. Alors j'ai appris à faire avec. Et j'ai perdu une bonne partie de ma naïveté. Mais je n' étais pas préparée à ce qui allait suivre.
J' avais 16 ans quand c'est arrivé. Je revenais du lycée quand j'ai poussé mon premier cri. C' était le nom de mon père. Et j'ai compris ce qui arrivait. J'ai couru de toute mes forces et en courant je hurlais le nom d'autres membres de la meute. Mon frère, ma mère, tous les membres un par un. Je voulais bloquer ce cri, je voulais que cette douleur s' arrête. Ce fut le dernier cri que je poussais de ma journée. Et je me sentais vide. Vide, seule et ayant tout perdu. Arrivée à la maison, c' était silencieux. Trop. Je savais déjà pourquoi. Je savais déjà que toute ma famille était décédée. Et à l' intérieur il faisait trop sombre.  J'ai voulu voir et en avançant dans le noir, j'ai trébuché. Je suis tombée, mes mains  devenant humides. Le vent fit entrebaillé une porte et entrer un peu de lumière. Et c'est là que je vis mes mains. Elles étaient pleines de sang. Je me forçais à regarder là où j' avais trébuché, sachant déjà ce que j'allais voir mais me refusant à y croire. C' était le corps d' un des membres de la meute. Et à sa gauche, le corps de mon père. Puis celui de mon frère, et ma mère et tous les autres. Dans le choc, je mis une main sur ma bouche comme pour m'empêcher de hurler même si aucun son n'allait sortir et que j'avais déjà crier tout ce que je devais crier. Et sans m'en rendre compte, en apposant ma main sur la bouche, je trempais du même coup mes lèvres du sang. J'avais désormais le goût du sang de ma propre famille dans la bouche et mes yeux trempées de larmes même si je n' avais pas souvenir de quand j' avais commencé à pleurer. Je ne me souviens plus de combien de temps je suis restée figée comme ça, en plein milieu des cadavres de ma famille et de ma meute. Mais en reprenant conscience de cette transe hors du temps, j' avais compris. Des chasseurs. Je pouvais reconnaître leur oeuvre parmi toutes les autres. Pourtant ils avaient un code. Visiblement, pas tous. Et l' idée qu' ils puissent revenir ou qu'on puisse trouver ma famille ainsi me terrifia me terrifia. Je revis les corps, le goût du sang me remonta à la gorge et je me pris comme une décharge d'adrénaline. Je devais fuir. Je devais d'abord prévoir ma fuite, puis leur offrir une sorte de sépulture et ensuite partir pour ne jamais revenir. Alors comme déconnectée émotionnellement pour cette décharge d'adrénaline, je montais à l'étage. Je fis deux ou trois sacs, remplissant de vêtements, de quleques photos et objets à valeur familiale. Je pris une arme à feu et la chargeais. Je ne me serais jamais imaginée devoir faire ça un jour. Me dire que les cours d'auto défense auquel tenait ma mère et qui effrayait mon père, allaient me servir. J'allais dans le coffre, prit tout le liquide qu'il y avait ainsi que mes papiers d'identités. Trois sacs. J'avais fini par remplir trois sacs. Et c'était ça qu i allait rester de ma famille. Je redescendis, me refusant à regarder de nouveau tous ces cadavres de mes proches. J'avais déjà l'image gravée dans ma mémoire et que je ne pourrais jamais oublier. Une fois dehors, j' accélérais le rythme, craignant un retour des chasseurs. Je posais les sacs, allait chercher des fleurs et les posaient sur les corps à l'intérieur. Puis une fois dehors, je récupérais des bidons d'essence gardé derrière la maison et je mis le feu. Je pris les sacs et m'éloignais. Assez pour ne pas être repérée si les chasseurs revenaient, mais pas assez pour pouvoir regarder ma maison et ma famille brûler. J' avais dû nettoyer le crime des chasseurs pour protéger ma famille. Pour éviter les questions et aussi pour qu'on doute assez pour s'imaginer que j'étais moi-aussi morte avec eux dans un accident domestique qui avait fini en incendie meurtrier. Rien que pour m'avoir obligée à vivre avec le souvenir de ce que j'avais découvert, rien que pour m'avoir obligée à faire ce que je venais de faire, je ne pardonnerais jamais aux chasseurs. Et puis une fois le feu se mourrant de lui-même avec le temps, je me mis à courir.
Il me fallut un certain temps avant que j' arrête de courir. J' errais plusieurs jours sans savoir quoi faire. J' étais devenue une banshee sans meute. La banshee qui avait hurlé la mort de tous les siens. Jusqu'à ce que je rencontre un loup oméga qui connaissait mon père et appréciait le druide qu'il avait étéet qui l'avait aidé quand il était encore un jeune loup. Il m'a aidé un temps, me logeant et me nourrissant. Cela dura quelques mois. Mais j' avais 16 ans, alors je me fis émanciper. Je refusais de finir dans un foyer d' accueil et d'obliger cet oméga de prendre soin de moi de manière durable. Il avait déjà tellement fait pour moi. Alors j'ai fini par obtenir mon émancipation. A être un temps fille au pair dans une famille pour financer mes études tout en étant logée au sein de la famille donc je m'occupais de l'enfant. Et j'ai essayé de continuer ma vie. Je ne vais pas mentir, il y a eut des périodes très dures financièrement, émotionnellement et psychologiquement. Mais j'ai fini par me reconstruire. Pour la meute, pour ma famille, j'avais la responsabilité de continuer de vivre pour eux et de ne pas me laisser couler. J'ai fini par quitter le pays de Galles et je suis allée aux Etats-Unis. J'ai fait des études de médecine au commencement. Ayant même commencer mon internat en médecine urgentiste comme mon père. Mais un hôpital, c'est un lieu de torture pour une banshee. Et un risque de se faire repérer. Puis j'avais besoin d'action. Comme si bouger était un bon moyen de ne pas trop penser. Alors j'ai quitté mon internat et j'ai décidé d'utiliser mes études de médecine autrement, de soigner les gens autrement. Je suis devenue secouriste. Je suis rattachée à la caserne de pompiers de Bon Temps en Louisiane. J'ai obtenu la nationalité américaine, tout en gardant mon accent gallois. Je ne veux pas renier qui je suis et d'où je viens. J'ai un bon feeling avec Bon Temps, une ville qui grouille de créatures surnaturelles. Et étrangement, j'ai l' impression d' avoir trouvé un nouvel endroit où enfin me poser à long terme. Un nouveau chez-moi, même si ça ne remplacera jamais Swansea. Mais je reste réaliste. Là où il y a des créatures, il y a des  chasseurs. Et j'ai peur que cela soit proportionnel au nombre de créatures.

black pumpkin




Derrière l'écran
Pseudo : Dwyers
Prénom : Moïra
Âge : Dans la trentaine, comme mon perso. (oui j'ai cherché loin. ^^)
Pays : France
Fréquence de connexion : Normalement 7/7, majoritairement le soir et le week-end.
Inventé ou scénario : Inventée.
Commentaires : J'ai fini par céder... flower
Code de règlement : Ok By Scott
black pumpkin


Dernière édition par Daisy Vaughan le Ven 5 Oct - 12:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 262
Date d'inscription : 10/09/2018

|Identity|
Lieu d'Habitation:
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Jeu 4 Oct - 22:03

Bienvenue à toi ^^

Hésite pas à venir me voir pour un lien, si t'es cap ! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Age : 29

|Identity|
Lieu d'Habitation: Quartier Sud
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Jeu 4 Oct - 22:13

Merci beaucoup.

Oh mais bien sûr que je suis cap. J'adore les défis.  Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 67
Date d'inscription : 28/09/2018
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Jeu 4 Oct - 23:14

Bienvenu à toi!! I love you J'aime beaucoup ton vava Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Age : 29

|Identity|
Lieu d'Habitation: Quartier Sud
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Ven 5 Oct - 0:05

Merci beaucoup Maryssa.  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 18/09/2018
Localisation : Bon Temps.

|Identity|
Lieu d'Habitation: Bon Temps.
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Ven 5 Oct - 12:06

Bienvenue avec ce personnage qui envoie du lourd I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Age : 29

|Identity|
Lieu d'Habitation: Quartier Sud
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Ven 5 Oct - 12:07

Merci beaucoup Derek.  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 427
Date d'inscription : 30/08/2018

|Identity|
Lieu d'Habitation: L'hôtel
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Ven 5 Oct - 15:00



○ Bienvenue à BonTemps


Bonjour et merci de ton inscription.. Après ton inscription, tu disposes de sept jours pour faire ta présentation. Si tu as besoin d'un délai, n'hésite pas à nous le demander.

N'oublie pas non plus de lire le règlement, de signer le Registre et de remplir ton profil qu'on en sache davantage sur toi.

Dès que ta présentation est finie, il faut nous le signaler dans le sujet présentation finie et un membre du staff viendra regarder que tout est bon et te valider.

Merci et a très vite dans la partie RP. .

(c) miss pie




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Age : 29

|Identity|
Lieu d'Habitation: Quartier Sud
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Ven 5 Oct - 15:34

Merci Scott.

Par contre je ne sais pas si tu avais vu mais j'ai déjà signalé que ma fiche est terminé. Je l'ai posté juste avant que Malia ne signale la sienne... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 28
Date d'inscription : 29/09/2018
Age : 29
Localisation : Bon temps,maintenant

|Identity|
Lieu d'Habitation: Bon temps, maintenant
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Ven 5 Oct - 21:03

Bienvenue sur le forum sublime Banshee Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 427
Date d'inscription : 30/08/2018

|Identity|
Lieu d'Habitation: L'hôtel
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Sam 6 Oct - 4:18



○ Présentation Validée


Bienvenue à BonTemps. Ta présentation est validée.
Dès à présent tu peux te balader librement sur le forum.

Pour bien t'intégrer parmi nous, nous t'invitons tout d'abord à faire une demande de logement. Mais également ta fiche de liens et ta fiche de RP.

Une nouvelle fois, nous te souhaitons la bienvenue sur le forum et aussi un bon jeu en notre compagnie.  

(c) miss pie




Désolé encore, je n'avais réellement pas vu, mais officiellement du coup, je te valide :p




Dernière édition par Scott McCall le Sam 6 Oct - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2018
Age : 29

|Identity|
Lieu d'Habitation: Quartier Sud
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Sam 6 Oct - 14:30

Merci beaucoup à vous 2.

Et c'est pas grave Scott, ça arrive. En tout cas, merci.  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 427
Date d'inscription : 30/08/2018

|Identity|
Lieu d'Habitation: L'hôtel
Relations:
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   Sam 6 Oct - 14:34

C'est moi qui te remercie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(daisy) my name sound like spring, but my scream sound like death.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les joies de la famille... ♥ [Daisy]
» { APPLE SPRING } • ressources avatars & codes
» Apple Spring
» fiche : marple spring
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkest Teen Wolf :: Avant de commencer :: Présentations :: Fiche validée-
Sauter vers: